Suites de l’attaque informatique qu’a subie
l’équipe de campagne de M. Macron

Téléchargez le communiqué

Paris, le 6 mai 2017

La Commission nationale de contrôle de la campagne électorale s’est réunie le samedi 6 mai au matin pour faire le point sur les suites de l’attaque informatique qu’a subie l’équipe de campagne de M. Macron.

Comme il a été indiqué dans le communiqué rendu public durant la nuit, cette attaque s’est traduite par la diffusion, sur certains réseaux sociaux, d’un nombre important de données présentées comme provenant des systèmes d’information du candidat et de comptes de messagerie de certains responsables de sa campagne.

La Commission souligne que la diffusion ou la rediffusion de telles données, obtenues frauduleusement, et auxquelles ont pu, selon toute vraisemblance, être mêlées de fausses informations, est susceptible de recevoir une qualification pénale à plusieurs titres et d’engager la responsabilité de ses auteurs.

A la veille de l’échéance électorale la plus importante pour nos institutions, elle appelle l’ensemble des acteurs présents sur les sites internet et les réseaux sociaux, au premier chef les médias, mais également tous les citoyens, à faire preuve d’esprit de responsabilité et à ne pas relayer ces contenus, afin de ne pas altérer la sincérité du scrutin, de ne pas enfreindre les interdictions édictées par la loi et de ne pas s’exposer à la commission d’infractions pénales.







Haut de la page